La reconstruction de la Libye

Et d'autres nouvelles du monde

Bienvenue aux nouveaux membres de la communauté Marcopolo. Chaque semaine, nous tentons d’expliquer simplement l’essentiel de l’actualité internationale sous forme de briefings courts et didactiques. Si un ami vous a transféré ce mail, vous pouvez recevoir les prochains en vous inscrivant ici.

🇱🇾 Une issue à la guerre civile libyenne ?

Début février, 74 représentants libyens étaient réunis à Genève sous l'égide de l'ONU pour trouver une issue à la crise politique qui dure depuis plus de 10 ans dans le pays. Un ancien diplomate a été élu président alors que l'homme d'affaires, Abdel Hamid Dbeibah, ancien directeur du fonds souverain libyen, a été élu premier ministre. Leur principale tâche sera de réunifier le pays et d'organiser des élections libres d'ici la fin de l'année 2021.

On rembobine ?

Mouammar Kadhafi prend le pouvoir en Libye par un coup d'État en 1969. Il a dirigé le pays sans interruption jusqu'à son meurtre en 2011, soit 40 très longues années pour les Libyens. Grâce aux revenus pétroliers, le régime de Kadhafi a pu mener une politique sociale extrêmement généreuse : soutien financier à la plupart des foyers, infrastructures de santé et d'éducation importantes, ... En parallèle, l'État n'accepte aucune dissidence ou opposition : la répression et la terreur sont partout (voir PS). Le dictateur n'a très vite plus aucune limite et devient tout simplement barbare (reportage RFI "Kadhafi et les femmes, le viol une arme de pouvoir"). Mais le guide Kadhafi est aussi un grand intellectuel (selon lui). Après la rédaction du Livre Vert, il a inventé le concept de Jamahiriya : une démocratie directe tellement avancée qu'il n'est même plus nécessaire de demander son avis au peuple, le guide a déjà deviné.

Sur le plan international en revanche, Kadhafi maîtrise un peu moins. Il a la bonne idée de soutenir tous les mouvements rebelles de la planète. Il soutient également plusieurs mouvements terroristes internationaux et les services secrets libyens seraient également derrière l'attentat de Lockerbie qui a tué plus de 250 personnes. Il est totalement isolé et au ban de la diplomatie internationale mais il tient tout de même 40 ans.

La chute et l'après Kadhafi

À la suite des mouvements du printemps arabe au Maghreb en 2011, les Libyens se rebellent également. La répression du régime est en revanche tout de suite extrêmement violente. Mais des défections au sein de l'armée et l'appui de plusieurs pays (France et UK notamment) feront basculer la victoire dans le camp des rebelles au bout de 9 mois de guerre civile. En revanche, sans pouvoir central fort, les milices régionales, organisées par tribus selon une répartition ancestrale en trois grandes régions (voir carte) s'installent durablement.

Un gouvernement plus ou moins officiel, reconnu par l'ONU, était jusqu'à présent maître de l'ouest. Ce gouvernement, plutôt tendance islamiste, est également soutenu par la Turquie et le Quatar. La Turquie y a d'ailleurs gagné un bon deal pour sa zone économique exclusive. Quant au général Haftar, il domine toute la région nord-est (riche en pétrole) avec une alliance plus laïque et il a l'appui de la France, l'Egypte, la Russie et les Émirats arabes unis. Alors qu'il n'y a plus de pouvoir central et que les États étrangers tentent d'influencer l'issue de la guerre civile, le pays devient une plaque tournante de la traite d'esclaves en Afrique.

En résumé

Les deux nouveaux hommes forts du pays vont donc devoir retrouver une forme d'indépendance, vis-à-vis des puissances étrangères, trouver une légitimité auprès des différentes régions, unifier leur pays et organiser des élections dans 9 mois. Allez, bonne chance.

Share

🌍 In other news

🇲🇲 En Birmanie, les manifestations contre le coup d'État continuent malgré les arrestations et la répression policière. Relire le Briefing.

🇧🇾 En Biélorussie, la police a mené 25 opérations simultanées pour arrêter des journalistes et des activistes. Ils sont accusés de financer et d'aider les manifestations contre le président suite aux élections contestées de septembre. Relire le Briefing.

🇲🇱 Le président Macron maintient les troupes françaises au Sahel. L'armée française est engagée depuis 2013 dans des combats contre des groupes jihadistes au Niger et au Mali avec plus de 5000 soldats.

C’est tout pour cette semaine. Si ce briefing vous a plu, vous pouvez transférer cet e-mail à vos amis, ou cliquer sur le bouton ci-dessous. Plus on est de fous, plus on lit.

Share

Bon dimanche à tous.

JB

PS : Entre 2006 et 2012 je travaillais pour une banque française et me déplaçais très régulièrement en Libye. Le directeur de la branche locale de l'institution pour laquelle je travaillais avait fait 48h de garde à vue car les femmes de ménages avaient "retrouvé" une photo du guide Kadhafi dans sa poubelle. Le directeur d'une agence m'avait également expliqué que la politique de risque ne pouvait pas être mise en place dans son agence car ceux qui demandaient des crédits étaient quasi exclusivement des proches du régime. Un refus de crédit aurait automatiquement engendré son arrestation pour un motif inventé pour l'occasion (en l'occurrence il m'expliquait qu'il était assez facile de mettre de la drogue dans sa voiture et de l'envoyer en prison à vie pour cela).