🌍 Guinée sous une mauvaise étoile

et d'autres nouvelles du monde

Cette semaine, le président de la Guinée a été arrêté, le gouvernement renversé et l'assemblée dissoute. Ce coup d'État a été mené par un colonel proche du président Alpha Condé. Ce dernier était vivement critiqué depuis quelques mois. Alors qu'il ne pouvait se présenter que deux fois, il avait réussi à se faire élire pour un troisième mandat. Beaucoup s'inquiétaient depuis déjà plusieurs années de la tournure autocratique du régime en Guinée. Comme nous allons le voir, les inquiétudes étaient largement justifiées par le passé du pays et par les faits récents.

🪖 D'un maître à l'autre

  • Lorsque la Guinée est encore une colonie française, le député Ahmed Sékou Touré qui représente le pays à l'Assemblée française devient rapidement le leader de la contestation anti-coloniale.

  • Le pays accède à l'indépendance en 1958 et Sékou Touré devient naturellement son premier président. Un régime politique et économique calqué sur l'URSS est mis en place.

  • De président admiré dans beaucoup de pays d'Afrique, il devient de plus en plus contesté pour ses pratiques anti-démocratiques : 50 000 personnes auraient été assassinées sous le régime de Touré, de 1958 à 1984, excusez du peu. (chiffres Amnesty International)

🤦‍♂️ De Conté à Condé

  • Lorsqu'il meurt en 1984, le colonel Lansana Conté organise un coup d'État et prend le pouvoir à la tête d'un comité militaire de redressement national.

  • 10 ans plus tard, les premières élections ouvertes à plusieurs partis politiques sont enfin organisées, mais c'est Lansana Conté qui les gagne, bizarrement.

  • Il est réélu en 98, mais la contestation monte avec à sa tête un opposant qui rassemble : Alpha Condé. Les pratiques du président ressemblent de plus en plus à celles de son prédécesseur.

  • Malgré une économie qui se dégrade d'année en année, plusieurs tentatives de putschs ou d'assassinats et une contestation qui monte, il a tenu jusqu'à sa mort en 2008.

  • Comme une histoire qui se répète sans cesse, un nouveau coup d'État est organisé par le colonel Moussa Dadis Camara qui s'autoproclame président de la République.

  • En septembre 2009, une manifestation d'opposants dans l'enceinte d'un stade est réprimée dans le sang par l'armée. Plus de 150 morts, des centaines de blessés et de nombreux viols.

  • Suite à une tentative d'assassinat fin 2009 Camara part se faire soigner au Maroc. La France et les USA en profitent pour le forcer à l'exil et lui trouver un remplaçant pour organiser des élections.

🗳️ La démocratie, enfin...

  • Les premières vraies élections démocratiques du pays peuvent donc enfin avoir lieu, en 2019. Et, c’est Alpha Condé, opposant depuis plus de 10 ans qui les gagne.

  • Au bout de 10 ans au pouvoir, alors qu'il ne peut faire que deux mandats, il se sent très frustré de devoir déjà partir. Il décide donc de revoir la constitution et par la même occasion remettre les compteurs à zéro concernant son nombre de mandats.

  • La pilule ne passe du tout facilement auprès de l'opposition et de nombreuses manifestations faisant de nombreux morts se déroulent dans tout le pays.

  • Il se présente tout de même fin 2020 pour un troisième mandat et gagne les élections très contestées par l'opposition.

  • Le premier président élu démocratiquement de la Guinée était considéré ces dernières comme un dictateur assez ordinaire dont la Guinée a tant été habituée.

  • Le Colonel Doumbaya, qui vient de renverser le président et de prendre le pouvoir, avait été nommé par le président Condé à la tête d'une unité d'élite en charge de lutter contre le terrorisme.

Le plus surprenant dans ce putsch, c’est la facilité déconcertante avec lequel il a été mené. On pourrait même dire l'amateurisme en voyant les photos qui ont ensuite été parodiées partout dans le monde. Le nouveau gouvernement prétend sauver le pays d'une dictature et dit vouloir organiser des élections rapidement, sans préciser la date...


🌍 Le monde cette semaine

🇲🇲 En Birmanie, le procès d'Aung San Suu Kyi devrait reprendre cette semaine. Son gouvernement a été déposé lors d'un coup d'État en début d'année. Plus de 1000 civils ont été tués depuis et plusieurs centaines de milliers ont été déplacés. Vous pouvez vous replonger dans cette crise politique avec le briefing de février sur la Birmanie.
👉 Retour à la case prison en Birmanie

🇧🇾 En Biélorussie, l'opposante Maria Kolesnikova a été condamnée à 11 ans de prison. Elle était une des organisatrices des manifestations massives contre la réélection truquée du président Lukashenko en septembre 2020.
👉 Élections présidentielles en Biélorussie

🇪🇹 En Éthiopie, les rebelles de la région du Tigré sont accusés d'avoir tué 120 civils dans la région Amhara. Les rebelles accusent également les forces gouvernementales d'avoir tué et torturé des centaines de civils du Tigré. Pour comprendre la guerre civile en Éthiopie, retrouvez le briefing sur le Tigré.
👉 Affrontements en Éthiopie